Aujourd'hui, nous sommes le : | Version actuelle du squelette V4.0.0
Page d'accueil » ACTUALITÉS » NICE Le COMTÉ de NICE retrouve ses 6 villes d’ITALIE pour (...)
vendredi 22 octobre 2010, par jean-Noël GEORGES
Enregistrez l'article : {id_article}
NICE Le COMTÉ de NICE retrouve ses 6 villes d’ITALIE pour un partenariat

COMTÉ de NICE NISSA NIZZA

- Les six villes italiennes appartenant historiquement au Comté de Nice signeront le 23 octobre 2010 au Palais Masséna une Charte de partenariat avec la ville de Nice. Jusqu’à l’annexion française de 1860 ces six villes, désormais italiennes, faisaient partie du Comté de Nice : Apricale, Dolceacqua, Isolabona, Perinaldo, Pigna et Rocchetta Nervina.

La cérémonie, à laquelle prendra part le ministre maire Christian Estrosi, à l’ambition de créer une dynamique pour retrouver une zone territoriale dans laquelle l’effet frontière serait amenuisé sinon effacé.

Les six villes d’Italie qui ces derniers mois ont déjà signé un accord de partenariat et créé un logo le représentant et l’officialisant mettent beaucoup d’espoir dans cette reconstitution d’un espace commun culturel et économique.

On retrouve leurs ambitions dans la charte qui sera signée le 23 octobre après 150 ans de séparation.

- Reprise des relations après la cession de Nizza (Nissa) à la France en 1860 afin de promouvoir et transmettre le patrimoine culturel et linguistique de cette terre qui était autrefois le comté de Nice

- Organiser des activités culturelles et scientifiques entre les partenaires afin de mutualiser les connaissances

- Organiser des échanges culturels dans le cadre de célébrations soulignant les racines communes

- Organiser des échanges réguliers entre les écoles, collèges et lycées, les associations de jeunes, les groupes sportifs et culturels afin de promouvoir la compréhension mutuelle de cette région frontalière

· Aider les populations locales à connaître leur histoire, les produits locaux et leur environnement naturel

· Coopérer pour promouvoir les activités culturelles et faire connaître la richesse de cette terre antique

· Lancer en collaboration avec les Universités de Nice, Imperia, Gênes et Turin, un centre de recherche sur le patrimoine historique du comté de Nice, afin d’approfondir la connaissance de ces terres et les partager avec leurs populations respectives sous la forme d’expositions, réunions, conférences, publications

- Coopération en vue de ressusciter la « Route Royale Nice - Turin" ou Route du sel qui fut l’épine dorsale de l’économie réelle, de la politique et de la culture de ce pays, pour la faire reconnaître et la promouvoir comme route touristique

- Coopération pour donner vie, au sein de la « Délégation du patrimoine historique langue et culture de Nice", à un groupe de coordination avec les communes signataires de la Charte

- S’engager à promouvoir cette Charte auprès des organisations et des organismes publics : Régions, Provinces, Préfectures, Conseils Généraux, Communautés Urbaines, Communautés de montagne et Districts territoriaux, sans oublier, bien sûr, les Institutions nationales et européennes et les Offices de tourisme

- Construire des projets transversaux de recherche inter-culturelle et de développement en s’appuyant sur ces organes et institutions pour l’obtention de subventions croisées

- Enfin, les signataires s’engagent à développer ce grand projet culturel dans le respect des particularismes tout en privilégiant le développement durable et donc le patrimoine de cette région frontalière.