Aujourd'hui, nous sommes le : | Version actuelle du squelette V4.0.0
Page d'accueil » CONTACT » Vendredi 18 Janvier à 19h00, Salle Polyvalente du (...)
lundi 7 janvier 2013, par jean-Noël GEORGES
Enregistrez l'article : {id_article}
Vendredi 18 Janvier à 19h00, Salle Polyvalente du collège de l’Eganaude

Venez tous deguisées en Befana ! Les plus belles Befana seront recompensées.

NOMBREUX LOTS A GAGNER !

Comme d’habitude nous demandons aux parents de préparer un plat (salé ou sucré) pour le buffet et ainsi rendre cette soirée inoubliable !

La Befana est une figure typique du folklore italien. Son nom vient de la déformation d’Épiphanie en italien (Befana Epifania).

- Présentation

La Befana appartient aux figures folkloriques, pourvue de dons, liés à la fête de la nativité. La légende dit que la Befana passe dans chaque maison où vivent des enfants la nuit précédant l’Épiphanie (le 6 janvier). Ces derniers accrochent une chaussette non loin de la cheminée ou de la fenêtre. Pour ceux ayant été bons et gentils au long de l’année, la Befana dépose dans leur chaussette des caramels ou des chocolats, en revanche, pour ceux qui n’ont pas été gentils elle remplit les chaussettes de charbon (En réalité il s’agit aujourd’hui de sucre noir comestible ou de la réglisse qui ressemble au charbon).

La Befana est souvent décrite comme une vieille femme volant sur son balai. Mais, à la différence d’une sorcière, elle est souvent souriante et porte une bourse et un sac plein de bonbons, de cadeaux, mais aussi de charbon.

- Costume de Befana

La fête de la Befana dériverait de vieux éléments folkloriques pré-christianiques, reçus et adaptés de la tradition chrétienne. Une hypothèse suggérée est celle qui relie la Befana avec une fête romaine, qui se déroulait au début de l’année en l’honneur de Giano di Strenia et durant laquelle on s’échangeait des cadeaux.

La tradition fut récupérée par la religion chrétienne. Selon une version de l’histoire que l’on raconte aujourd’hui aux enfants, les rois mages, sur la route de Bethléem pour offrir des cadeaux à l’enfant Jésus, demandèrent leur chemin à une vieille femme. Ils lui proposèrent de les accompagner, mais elle ne voulut jamais les suivre. Prise de remords, elle prépara un panier rempli de petits gâteaux, fruits secs, etc. et se mit à leur recherche. Elle ne retrouva jamais la caravane des rois mages. Elle offrit donc ses présents aux enfants qu’elle rencontrait. Depuis lors, chaque nuit du 5 au 6 janvier, elle apporte des cadeaux aux enfants sages, et du charbon à ceux qui ne le sont pas.

- Tradition

Dans certaines maisons, on lui laisse une mandarine ou une soupe de haricots (dans le genre de cette recette de minestrone di verdure) : les enfants espèrent bien sûr trouver des bonbons dans leur chaussette, et pas du charbon ! Tous les magasins et les marchés proposent des chaussettes décorées de Befana et de balais, des poupées Befana dont les yeux s’éclairent, ou d’autres plus traditionnelles aux haillons colorés.

Les représentations de la Befana tendent à se confondre avec la sorcière, au chapeau pointu comme on peut la voir à Halloween, mais on trouve des figurines de la Befana Romana, avec un fichu sur la tête et un vêtement plus proche de la tradition. Pour garnir la chaussette des enfants, les parents peuvent acheter des bonbons mais aussi le carbone, le charbon, le plus souvent une préparation à base de sucre, colorée en noir, dure à se casser une dent ! Pour beaucoup d’Italiens, même si Noël est la fête la plus importante aujourd’hui, la Befana est une tradition très ancrée qui marque la fin des vacances, des festivités de fin d’année.